Bulletin d’information
TRADUCTIO

Édition printemps 2017
BIENVENUE

Nous souhaitons la bienvenue à notre édition printanière 2017 du bulletin d’information. Nous avons le plaisir de partager avec vous nos réussites et notre développement en tant qu’entreprise.

Pour commencer, dirigez-vous vers le menu déroulant et sélectionnez la rubrique que vous désirez.

<< RUBRIQUE PRÉCÉDENTE
.
PAGE PRINCIPALE
RUBRIQUE SUIVANTE >>

TECHNOLOGIE

Glossaires intelligents en milieu TAO.

La chose la plus efficace et sophistiquée qu’offrent les outils de traduction assistée pour ordinateur (TAO) est, sans aucun doute, l’exportation de glossaires vers une base de données terminologique. Avec plus ou moins d'efficacité dans la reconnaissance automatique de termes, tous les outils TAO du marché se vendent avec cette option.

Même si la base fonctionnelle des outils TAO est la création d’une base de données avec toutes les traductions que les traducteurs peuvent utiliser pour consulter facilement la terminologie utilisée précédemment pour les documents déjà traduits, la création spécifique d’une base de données terminologiques a des avantages additionnels pour obtenir une cohérence terminologique dans nos traductions et est sans aucun doute la raison pour laquelle les développeurs de logiciels de traduction l’incluent par défaut dans leurs offres.

Avec le temps, les mémoires de traduction acquièrent un certain niveau de distorsion terminologique.

Comme les mémoires de traduction sont alimentées par de nouveaux textes traduits, il est habituel que des variations soient introduites dans la terminologie. Il existe deux sources fondamentales pour cette incohérence terminologique: d’une part, il existe la possibilité qu’au fil du temps on veuille effectuer des changements dans les termes utilisés (par décisions stratégiques de marketing ou par évolution naturelle de la terminologie dans un secteur déterminé), et que l’ancienne traduction reste dans la mémoire. D’autre part, il est possible que les traducteurs ne consultent pas chaque terme pour voir s’ils sont déjà traduits dans la mémoire ou non, ce qui peut introduire des traductions différentes à celles déjà utilisées. Quand une mémoire arrive à un certain niveau de distorsion terminologique pour n’importe quelle raison, il est bon de créer une base de données terminologique pour aviser le traducteur des termes à utiliser.

Les glossaires intelligents facilitent le maintien de la cohérence terminologique par le traducteur.

Le grand avantage que suppose un glossaire intelligent (ou base de données terminologique intégrée à l’outil TAO) est qu’il existe des mécanismes au travers desquels le logiciel indique au traducteur qu’un terme ou une partie de ce dernier apparait dans le glossaire. De cette manière, le traducteur n’a pas besoin de consulter la mémoire de traduction pour voir si un terme à déjà été traduit et si oui comment. Plus bas, vous pourrez voir une capture d’écran de l’outil TAO SDL Studio, montrant où le traducteur peut voir qu’un terme apparait dans le glossaire.



Un contrôle de qualité plus important grâce aux glossaires intelligents

Dans le flux de travail d’un projet de traduction, travailler avec une base de données terminologique permet aux gestionnaires de projet d’effectuer un test pour voir si le traducteur a utilisé tous les termes qui apparaissent dans un glossaire déterminé. Ces tests s’effectuent de façon automatisée, offrant un rapport dans lequel apparaissent tous les segments dans lesquels se trouvent des termes apparaissant dans le glossaire et dont la traduction n’apparait pas dans le segment traduit.