Bulletin d’information
TRADUCTIO

Édition printemps 2017
BIENVENUE

Nous souhaitons la bienvenue à notre édition printanière 2017 du bulletin d’information. Nous avons le plaisir de partager avec vous nos réussites et notre développement en tant qu’entreprise.

Pour commencer, dirigez-vous vers le menu déroulant et sélectionnez la rubrique que vous désirez.

<< RUBRIQUE PRÉCÉDENTE
.
PAGE PRINCIPALE
RUBRIQUE SUIVANTE >>

Saviez-vous que...?

... les polices Unicode ont beaucoup de caractère?

Le développement du standard Unicode avait pour objectif d’universaliser l’usage des polices, en facilitant l’utilisation des textes multilingues. Avant l’apparition des polices Unicode, il était nécessaire de posséder la police spécifique à chaque langue pour pouvoir visualiser ses caractères. Dans les cas des traductions, cela impliquait que si l’on n’avait pas la police spécifique de la langue, on ne pouvait pas voir ses caractères. Il était donc nécessaire de fournir la police à utiliser aux traducteurs dans les cas où les langues étaient différentes des langues européennes occidentales ou que le traducteur envoie la police avec sa traduction.

Quand la typographie corporative n’est pas Unicode.

L’un des problèmes habituels dans les cas de traductions pour des entreprises européennes ou américaines qui ont une police corporative est que la plupart du temps elles ne sont pas Unicode. Elles comportent uniquement les caractères des langues européennes occidentales, ce qui rend impossible l’utilisation de cette police dans des langues comme le russe, le chinois, l’arabe, le coréen ou le japonais.

Plus bas, vous trouverez un tableau partiel des caractères d’une police Unicode, sur lequel vous pourrez voir la grande variété de caractères qu’elle contient.